Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?  

La réponse de Hadrien Chevalier

En une journée, vous prenez inconsciemment des milliers de micro-décisions. Et parce que nos cerveaux sont super efficaces (ou plutôt, ils ont évolué ainsi), ils nous font grâce d'un long traitement analytique, conscient, calculatoire, de chaque décision. Cela est remplacé par de l'intuition. Et en général, ça ne marche pas trop mal –après s'être bien entraîné et familiarisé avec l'environnement.

Sauf que ça ne marche qu'avec ce sur quoi on a entraîné le cerveau, donc avec des phénomènes qui sont assez communs pour en avoir fait de malheureuses expériences (souvent pendant l'enfance): le fait que les objets chutent, que les trucs pointus font mal, que le feu est dangereux.

Experts en amateurisme
L'erreur de l'ultracrépidarianiste, c'est de penser qu'au sujet d'une prise de décision mettant en jeu des concepts et des phénomènes dépassant largement le quotidien moyen, ses intuitions, ses croyances, ses opinions et même son expérience personnelle auraient autant ou plus de valeur qu'un consensus d'experts ou qu'une méta-analyse scientifique.

Tout ça pour dire qu'il y a beaucoup d'ultracrépidariens parce que:

 

1-On a évolué pour utiliser notre intuition. On est naturellement ultracrépidariens.
2-La méthode scientifique est peu expliquée. On ne fait que du dressage scientifique à l'école (ce qui est utile, mais pas suffisant).
3-On aime tous la satisfaction immédiate, l'impression de comprendre plutôt que l'effort de réellement comprendre. Les vulgarisateurs devraient faire plus attention, et ne pas avoir peur de décevoir leur public (qui ne devrait pas se sentir diminué à l'idée de n'avoir accès qu'à des approximations).
4-Ceux qui ne sont pas experts pensent avoir une légitimité en tant qu'«opprimés» du savoir. Et les experts, ne voulant pas passer pour des oppresseurs, montrent beaucoup de prudence dans leurs affirmations (alors qu'il n'y a aucune honte à changer d'avis, surtout quand on sait justifier pourquoi on change d'avis).
5-Les compétences d'un expert intellectuel sont plus difficiles à percevoir que celles d'un expert du corps (un athlète, par exemple). Cela aide à désinhiber les prétentions ultracrépidariennes.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :